Guilde RP/PvP World of Warcraft
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Mer 9 Juin - 13:40

Puisque nous pouvons désormais considérer que nos deux équipages ont suffisamment partagé les éléments d'information sur nos backgrounds respectifs, il est temps de lancer le projet qui mûrit depuis quelques semaines dans les cales du Trident.

Nous vous le soumettons à vous, puisque nous avons appris à jouer avec vous de façon intéressante ces derniers temps ; cela peut - si c'est la volonté de votre équipage également - faire de vous l'un de nos partenaires de jeu privilégiés.

Il s'agit d'une suite de scénarii qui se suivront, revêtant plusieurs formats, et qui opposeront régulièrement les corsaires aux pirates de Pavillon Noir.


Simplement, prenez garde : le style de jeu que nous vous proposons est garanti riche en pavés, même si nous ambitionnons de les rendre plus digestes que notre Charte JdR whistle . Ainsi, entre deux séances de baffes intensives s'intercaleraient des textes explicatifs, censés nous permettre d'accrocher au scénario global.

Enjoy !


Dernière édition par Rälkezad le Mer 9 Juin - 14:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eka

avatar

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Mer 9 Juin - 13:47

*attend ça de pied ferme !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Mer 9 Juin - 13:52

PROLOGUE :

Je vous propose dans un premier temps l'explication RP suivante d'un certain hold-up dominical de la banque Centrale de Hurlevent, qui a été validée chez nous.

Pour ceux qui ne remettent pas l'évènement en question, un rappel synthétique des faits ici :

http://letridentdufou.forumactif.org/histoires-du-trident-et-du-fou-f9/rapport-d-expedition-dimanche-sanglant-hurlevent-02-05-2010-apres-midi-et-soir-t623.htm.


Lors du hold-up à la Banque Centrale de Hurlevent du 2 mai dernier, la confusion qui a suivi le combat et la défense acharnée de la Milice et des spadassins de Pavillon Noir n'ont pas laissé le loisir à tous les membres du Trident de se compter ni de se surveiller, ce d'autant plus que le butin devait être très tentant pour chacun.

La question est la suivante : nous avons pillé des coffres, empli nos sacs d'or et de monnaie sonnante et trébuchante, soit ; mais que pourrait-il y avoir eu d'autre dans le coffre, que le Trident en tant qu'Entité du Chaos Semi-Dirigée pourrait avoir déterré ?

D'ailleurs, toute cette spontanéité ne cache-t-elle pas l'avancée d'un pion supplémentaire dans la guerre plus ou moins secrète qui s'envenime entre les pirates de Pavillon Noir et les corsaires du Trident ?

Lesquels ont pu être contactés, avant ou après le hold-up, par un interlocuteur sérieux, très sérieux...

Proposition de scène en off donc :



Par la fenêtre, les Négociateurs pouvaient apercevoir le Gobelin de pierre monumental bénir, les bras ouverts, les profits de Baie du Butin, tel un messie commercial.

A l’intérieur pourtant, rien de la douceur du climat tropical ne transparaissait.

Le Cartel allait en venir aux mains : « Je vous dis qu’il est urgent d’attendre ! Nous n’allons pas nous laisser déborder par les menées courtermistes de quelques exaltés ! Vous savez très bien ce que la neutralité nous a toujours apporté !

_ Il a raison, nous faisons du commerce, pas la Guerre !

_ La neutralité ne nous apporte plus rien depuis que les Syndicats de l’Alliance ont ouvertement partie liée avec la Voile Sanglante ! Ces porcs rognent sans cesse nos bénéfices. Si nous ne faisons rien, ils finiront par racheter la Ville ! Nous avons la peau trop verte au goût des Princes Marchands humains ou elfes, quant aux Nains, ils traînent sans cesse leurs gnomes comme des attachés case ambulants. Il n’y a plus de marché ! Il faut être un véritable boulon gnome pour ne pas s’en rendre compte !

_ Machine à vapeur !

_ Sac à papier !

_ Cette fois, c’est le mot de trop !

_ Il suffit. »

Le Gobelin qui venait de s’exprimer avait la voix sèche et désincarnée de ceux qui commandent aux nations, mais de loin. Ses yeux semblaient morts et pourtant, il tint les autres Marchands en respect, les toisant malgré sa petite taille.

Les plénipotentiaires se tournèrent avec espoir, respect ou jalousie vers le Prince Marchant le plus riche de la Baie, leur Arbitre dans les situations les plus graves. Peut-être allait-il leur indiquer la voie vers un plus grand profit, tout en leur faisant éviter les pièges de la politique qu’ils sentaient se refermer sur le Cartel.

_ « Vous nous avez toujours bien conseillé, nous vous écoutons… », risqua l’un des Marchands.

_ « Les temps sont troublés, les profits baissent. Mais le Cartel prévaudra encore et encore. Les âges passeront mais nous resterons à jamais Princes Marchands de Baie… »

Ce que dit l’Arbitre aux autres Marchands fut tenu secret, mais lorsque ces derniers se retirèrent, ils arboraient la mine satisfaite de ceux qui ont écouté une douce musique et des promesses de dividendes éternels.

L’Arbitre resta bientôt seul dans la pièce sombre au plafond bas.

Un Gobelin plus discret qu’obséquieux ouvrit doucement la porte et entra.

_ « Comment cela s’est-il passé ?

Le vieux Marchand laissa échapper une grimace qui devait être sa façon de sourire. Un sourire déplaisant, qui reflétait plus la satisfaction que la joie.

_ « N’en parlons plus, nous avons désormais le temps qu’il nous manquait ; qu’en est-il de ce contact… ce gnome avait-il dit vrai ?

_ Le contact est fiable, et le restera le temps qu’il faudra.

_ Alors fais le nécessaire, Fils. »

Le jeune Gobelin se retira.

Le vieux, lui, ouvrit le tiroir gauche de son secrétaire, en sortit précautionneusement un morceau de vélin et le posa sur la table. Ces corsaires vendaient leur âme au plus offrant mais ils avaient leur utilité. Avec ce document et ce qu’il représentait, sa famille s’assurerait la prééminence à Baie du Butin ou ailleurs, si les évènements se précisaient, pendant bien des années.

Il agita une minuscule clochette, qu’il reposa sur le secrétaire patiné.

_ « Contactez cet Amiral de la Voile Sanglante et dites-lui que c’est fait. Utilisez le canal habituel, que les autres n’en perdent pas une miette. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Mer 9 Juin - 14:34

Que les courageux se rassurent, le prologue se poursuit com' suit :

Vous vous souvenez de l'évènement de "L'Ambassadeur", une rencontre certes pas inédite mais qui avait été adaptée aux desseins inavouables du Trident du Fou. Des bastons opiniâtres, du fun et tout et tout.

Il est à noter que Pavillon Noir et ses alliés de circonstance (des bandes mercenaires et/ou paramilitaires) au sein de l'Alliance avaient été recrutés par les officiels de l'Alliance, sans doute en raison de l'implantation historique des Pavillon Noir à Strangleronce.

Il s'agissait de remplir une mission d'importance auprès du Cartel Gentepression, consistant en un échange d'or et de voeux de bonnes relations, dans un contexte où les deux Factions se disputent la primeur des inventions militaires gobelines.

Nous rappellerons pour une plus complête compréhension de ce qui suit que Pavillon Noir avait triomphé.

Une vidéo valant bien quelques lignes, https://www.youtube.com/watch?v=73J8DPKk_i4&feature=player_embedded .



Oui, c'est maintenant qu'avoir lu notre background commence à devenir important pour suivre chaud .




Par la fenêtre, les Négociateurs pouvaient apercevoir le Gobelin de pierre monumental bénir, les bras ouverts, les profits de Baie du Butin, tel un messie commercial.

A l’intérieur, l’ambiance ne ressemblait en rien à celle qui prévalait lors de la dernière réunion. De l’or, en pièces, pépites et lingots était étalé sur la table de réunion et entassé au fond de la pièce, rendant les plénipotentiaires euphoriques.

Le comptable de l’Arbitre récapitula le solde : « le Cartel réalise donc avec ce don un bénéfice net, réalisé avec une marge de 100 % résultant du caractère diplomatique de l’opération, d’une valeur de 14.114 onces d’or, diversement pures mais d’un niveau tout à fait acceptable pour le Cartel. »

_ « Qui a dit que la neutralité payait plus que la Guerre ? » braillait l’un des gobelins, manifestement ivre à la vue de l’or.

Certains gobelins, à peine plus posés que le « jeune » Marchand qui venait de crier, se rembrunirent cependant.

_ « Si l’Alliance nous fait ce cadeau c’est justement pour que nous gardions notre neutralité. Vos contacts diplomatiques brouillons avec la Horde ont payé, mais de façon si indirecte ! Et la Horde n’a finalement pas payé. C’est la neutralité qui nous a toujours enrichi, ne l’oubliez pas !

_ Hein ? Vous persistez ? Ne voyez-vous pas que certains lingots ont été estampillés dans l’urgence ? Vous ne resterez pas longtemps n°1 dans votre consortium si vous ne reconnaissez pas un lingot de la Horde maquillé par des orfèvres Humains. C’est la guerre qui nous apporte cet or. C’est la guerre, avec sa formidable valeur ajoutée qui fera de nous les êtres les plus riches de ce Monde.

Vous semblez oublier que ce sont des pirates de Pavillon Noir, notoirement acoquinés avec la Voile Sanglante, qui sont venus nous apporter ces friandises, dont une partie au moins nous serait tout de même revenue si l’émissaire de la Horde n’avait pas été attaqué alors qu’il se rendait à Gadgetzan. Dans cette partie de l’histoire, l’intervention de l’Alliance nous a fait perdre une partie de l’or que nous aurions pu recevoir, puisqu’ils ont fait l’économie de l’or récupéré dans les Tarides.

Qui sait si le reste de l’or aux armes de l’Alliance ne provient pas directement des cassettes de la Voile Sanglante, qui achète ainsi le soutien militaire et commercial occulte de Hurlevent avec l’or volé aux honnêtes Marchands du Cartel ?

_ Vous divaguez !

_ Absurde !

_ Non, il a raison ! Varian nous insulte tout en nous couvrant d’or ! Typique de ces pourceaux qui regardent la couleur de la peau avant la valeur des alliances…
»

La discussion s’envenimait de nouveau et l’Arbitre n’intervenait pas, se passant avec lassitude la main sur les yeux. L’ironie de la situation avait perdu tout son sel durant les semaines de préparation que l’opération avait nécessitées. Du temps, oui, que ne fallait-il pas faire pour gagner ce précieux temps, pour lequel son organisation était prête à payer si cher. Au point que ses propres orfèvres avaient du travailler dur et longtemps avec ceux d’Orgrimmar, pour rendre méconnaissable la véritable origine d’une bonne partie de l’or qui se trouvait à présent étalé sur la table. Cet or gobelin, qui retournait aux gobelins, provoquant cette prévisible et ô combien injustifiée satisfaction.

Passée l’euphorie, sa race allait de nouveau ergoter et se diviser. Il était temps de passer à la deuxième phase du plan. Une fois le partage du « butin diplomatique » opéré. Il y avait bien des moyens de prolonger le délai, en négociant sur les degrés de pureté des diverses pièces. Le comptable, intègre, ne manquerait pas de peser chaque prétention aussi justement que l’or lui-même.

Ainsi en allait-il au Cartel. Tant qu’il durerait.

[…]

Extraits de La neutralité financière controversée de la Troisième Période à l’aune de la diplomatie des Princes Marchands de Baie du Butin, Essai.



[N.B. : l'once est une ancienne unité de masse, encore utilisée dans certains pays, dont la valeur est comprise entre 24 et 33 grammes.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 10:09

Haut les coeurs ! biggrin Le chapitre 1 :

Dans le présent chapitre, il est relaté en RP l'évènement proposé par Ahtnax du Pavillon Noir, "Ne faites pas de prisonniers", qui a vu les pirates triompher et retraiter en bon ordre jusqu'à Théramore et dont voici le lien sur le forum officiel ( http://forums.wow-europe.com/thread.html?topicId=13200303746&sid=2&pageNo=1 ).


CHAPITRE 1 : DU SANG DANS LES MARAIS


Les guerriers Taurens ne pleurent pas, même lorsqu'au retour de la Guerre ils retrouvent leurs foyers détruits par l'incendie, leurs villes pillées et leurs totems renversés. Ils ne pleurent pas leurs sages égorgés dans les tipis, leurs épouses disparues ou mutilées, leurs reliques éparpillées.

Les guerres meurtrières contre les Centaures avaient au moins servi à sécher à jamais les yeux des combattants Taurens.

Pourtant le spectacle offert par les Pitons du Tonnerre aurait pu faire pleurer n'importe quel brave. Des irréguliers de l'Alliance, arborant le maudit Crâne sur Sable, les pillards de Pavillon Noir, avaient profité de l'absence des guerriers partis au Norfendre pour semer la mort et la désolation au sein de la Cité la moins défendue de la Horde.

Certains survivants racontaient que des épouses, des mères et des vieillards, pour avoir tenté de résister, avaient été jetés hurlants du haut des passerelles aériennes. Une mort horrible avait été donnée en ces lieux. Bien peu de pirates avaient trouvé une fin ici, la défense avait été trop faible, trop peu organisée.

Arnis des Pitons du Tonnerre plissa le front devant le corps blessé de l'un de ses frères d'arme. Si les Taurens s'étaient ressaisis trop tard pour sauver leur Capitale du pillage, ils s'étaient cependant regroupés, ivres de vengeance et implacables, sur les talons des pillards partis augmenter leur butin à Sabot de Sang.

Les villageois avaient accepté de ne pas fuir, afin d'endormir la méfiance des pirates. Mais dans les tipis se tapissaient les restes de la garde des Pitons du Tonnerre. Tout à leur pillage, les pirates tombèrent dans une meurtrière embuscade. L'effet de surprise joua cette fois contre les flibustiers. Les pillards se défendirent avec leur fureur et leur habileté habituelle, blessant cruellement leurs assaillants, mais ils durent reculer. Leur retraite se faisait en bon ordre et ils emmenaient leurs blessés avec eux.

Cependant les guerriers Taurens étaient persuadés d'avoir grièvement atteint un de leurs chefs, Cameron le Fou.


Cette nuit le Conseil des Anciens se réunit à Sabot de Sang, au milieu des tipis fumants et des corps sans vie. Les palabreurs étaient sombres, la colère et la vengeance scintillaient dans leurs yeux à la lueur des incendies mourants. Il fut décidé de poursuivre les pillards, ralentis par leurs blessés et de les massacrer jusqu'au dernier. Les Pitons du Tonnerre méritaient cette course, cette chasse de vengeance.

Les Esprits de la Vengeance furent convoqués, qui donnèrent leur accord à cette traque. Ceux de la Plaine accoururent et assurèrent aux Taurens que leur course dans les herbes de Tarides serait aussi rapide que le vent en tempête. Seuls les Esprits des Marais ne se montrèrent pas, sourds aux appels des chamanes comme des druides.


La Course commença. Arnis des Pitons du Tonnerre courait aussi, avec ses corsaires. Les mots brûlants des Esprits de la Vengeance laissaient encore des sillons de flamme dans les yeux des poursuivants ("Vous ne sentirez pas la fatigue mordre vos jambes"), les herbes touffues des Tarides semblaient s'ouvrir devant eux, découvrant les sentiers les plus faciles, comme l'avaient promis les Esprits de la Plaine ("La plaine sera comme un chemin facile pour les Chaseurs").

La piste des pirates était fraiche désormais. Leur arrière-garde, farouche et sur le qui-vive, avait déjà été engagée, mais les jeunes poursuivants avaient été défaits par les pillards expérimentés. Arnis vit les corps sans vie de jeunes guerriers des Pitons du Tonnerre, cruellement marqués comme pour décourager les poursuivants de continuer la poursuite. La Vengeance les avait fait courir si vite qu'ils ne s'étaient pas rendus compte que leurs frères et leurs amis ne pourraient pas les rejoindre avant des heures. "La Vengeance est une alliée dangereuse", pensa Arnis.


Mais voici que la piste des pirates obliquait et menait vers les Marais d'Âprefange. L'avant-garde des poursuivants se trouvait à l'orée de ces contrées maudites et certains tenaient palabre avec véhémence : "les Esprits des Marais ne nous sont pas favorables ! Vous l'avez senti cette nuit. Notre course est maudite !

_ De quoi parles-tu ? tu abandonnerais la poursuite maintenant ? Alors que les pirates sont tout proches ? Je peux sentir l'odeur de la Mort sur Eux, la leur ! Tu n'es qu'un lâche si tu rebrousses chemin !"

Arnis tint conciliabule avec les corsaires et les mercenaires qui les avaient rejoint. Les mercenaires haussèrent les épaules ; ils se moquaient bien des Esprits. Pour l'or et la gloire, ils iraient dans les Marais poursuivre les pirates. Les Taurens les plus enragés les suivraient également.



La course se poursuivit dans les mares stagnantes et malsaines. Mais tout y était hostile. Les crocilisques, la boue et les nuées d'insectes s'acharnaient sur les poursuivants, rendant pénible leur avancée.

Lorsque les pirates furent enfin en vue, la bataille devint inévitable. Elle fut d'une rare violence, les groupes de déformèrent puis explosèrent, les combats durèrent une bonne partie de la journée. Des hurlements retentissaient parfois au loin, des déflagrations de magie étouffées par les marais éclaboussaient les boues. Arnis et ses corsaires, trempés jusqu'à la taille, tenaient conseil. Le sang dégoulinait sur leurs lames et se mêlaient à la boue.

Nombreux étaient les corsaires et les mercenaires qui avaient perdu la vie et dont le corps ne recevrait nulle sépulture. Les bêtes du marais festoiraient cette nuit. Le Marais lui-même semblait avide de se rassasier du corps des Taurens qui avaient poursuivi leur course à Âprefange.


Les flibustiers du Pavillon Noir étaient trop bien organisés. Leur solidarité aurait forcé l'admiration des poursuivants s'ils n'en avaient pas payé aussi cher les conséquences. La traque tournait au massacre, mais pas comme les chasseurs l'avaient espéré. Dans les marais, les pirates semblaient trouver avantage de chaque obstacle et de chaque pouce de terrain pour créer le surnombre. Les escarmouches tournaient systématiquement à leur avantage.

Dans l'après-midi, les choses semblèrent prendre meilleure tournure pour les poursuivants ; une troupe d'Orcs des Tarides avait rejoint les chasseurs embourbés. Ils amenaient avec eux de la boisson amère qui faisait oublier la fatigue et la peur des marais.

Les pirates furent de nouveau traqués. Ils semblèrent sur le point d'être acculés lorsqu'une sonnerie de trompe marine retentit. Les officiers pirates sonnèrent également longuement et il paru évident que des renforts qu'ils devaient attendre depuis le début de la journée arrivaient. Les Chasseurs attaquèrent derechef, harcelant les flancs de leurs ennemis.

Mais les pillards recommencèrent à retraiter en bon ordre, leur détermination avait redoublé et ils arrivèrent au pied du Fort de Théramore, dont les portes étaient grandes ouvertes. Des gardes de Théramore leur firent signe d'entrer, mettant au défi les poursuivants dissimulés dans les fourrés de mener une charge de front contre les formidables fortifications des Portvaillant.


Le désespoir et l'abattement se disputaient le coeur des chasseurs. Les orcs refusèrent d'attaquer Théramore, arguant que pareille opération était insensée et que Thrall désapprouverait une telle action. Les mercenaires et les corsaires sentaient quant à eux la force de la Place.

La traque était bel et bien finie ; c'est le coeur lourd et avec un goût bilieux dans la bouche que les combattants de la Horde se retirèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 10:40

ATTENTION PROJET CONCRET JCJ-JDR ! (eh oui, enfin ; remarquez, il faut avoir lu le reste pour découvrir ceci icone_smile )


J'enchaîne avec une annonce de projet JcJ-JdR qui donnera lieu à l'avancée RP suivante, à savoir le Chapitre 2 de la Saga des Mers du Sud : La Chute des Portvaillant (si nous triomphons Cligne ).

Ce qu'il faut savoir : élaborer le squelette du projet ne m'a pas trop fatigué, puisqu'il s'agit d'un chantier qu'a théorisé puis mis en exécution Sanivar, dont voici le lien originel ( http://letridentdufou.forumactif.org/projets-f7/attaque-de-theramore-t423.htm ).

Naturellement, pour les besoins du RP des Mers du Sud, il s'agit de le modifier un chouya. En effet, le but est de faire intervenir les pirates de PN, pour la défense JcJ des quais et de Jaïna, de la SA pour terrasser Jaïna et des corsaires du Trident pour défendre les quais que nous aurions pris d'assaut afin de laisser le temps à la SA de tomber Jaïna. Si besoin est, nous recruterions des camarades de chez Riposte et/ou Gladiateur Incapable, en supplétifs mais sous l'autorité du raid leader du Trident.

Il me semble également nécessaire qu'un raid leader de la SA (pour l'aspect PvE) soit connu.

Le tout avec un arbitre de chaque Faction, qui contrôlerait le débit chronométré des renforts que PN serait autorisé à engager au fur et à mesure des blessures infligées à Jaïna.

Ce point est essentiel en effet, tout l'intérêt de l'event repose selon moi sur la capacité des différentes parties à gérer le temps et la barre de vie de Jaïna, sous le contrôle des deux arbitres (un PN et moi pour le Trident) : sachant que les PN auraient l'obligation de ne commencer le combat, même après un rez', qu'à partir de la mer et des quais, pour simuler l'arrivée des renforts venus du large.

Les renforts de PN seraient échelonnés ainsi :

- au début du combat contre Jaïna jusqu'à 60 % de vie environ, léger désavantage numérique de PN de 15 à 20 % maxi ;
- entre 60 et 40 % de vie de Jaïna, PN contre les défenseurs des quais et du raid de la SA = équilibre ;
- entre 40 et 15 % de vie de Jaïna, avantage numérique de PN jusquà 15-20 % environ ;
- en dessous de 15 % de vie de Jaïna, avantage numérique de PN jusquà 30 %.


C'est cette condition qui pour moi reflète l'intérêt de l'event : il n'est absolument pas intéressant qu'une vingtaine de combattants de la Horde essaient de tenir contre 40 PN pendant que 7 gars de la SA tentent de down un world-boss. Si vous êtes d'accord avec ce postulat, alors nous pourrons faire quelque chose d'intéressant.

L'ensemble nécessite forcément un TS commun à tous, étant entendu que chaque Faction aurait son canal propre, les arbitres allant au gré des besoins de la coordination dans chacun des canaux.


Si Jaïna tombe, PN devient libre d'engager autant de renforts qu'il le souhaite, mais l'event est gagné par le Trident et ses alliés. Si les renforts calibrés de PN parviennent à forcer le barrage du Trident et faire whipe le raid entier de la SA, alors PN gagne l'event et sauve en RP Jaïna.


Le rapport, nécessairement RP, sera adapté en conséquence et ouvrira à son tour sur un Chapitre 3, que je vous communiquerai en suivant.



Je propose au jugé une date : le jeudi 17 juin. Que les motivés se fassent connaître, afin que nous appréciions l'opportunité de la date proposée et le calibrage des effectifs adverses, afin d'éviter les mauvaises surprises.

J'insiste sur le caractère maîtrisé de l'event, qui nous donnera une réelle chance de l'emporter (pour une fois) sur le PN, tout en nous offrant un challenge motivant.

:study:


Dernière édition par Rälkezad le Jeu 10 Juin - 12:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandralar

avatar

Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 11:35

Belle plume en tout cas, un régal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacky
Go PvE nOoB
avatar

Nombre de messages : 6117
Age : 29
Localisation : Entre Moulin de Tarren et Southshore, poursuivant la Horde ...
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 16:26

C'est dommage de faire des fautes dans les vidéos :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 16:33

Ah biggrin ... la vidéo n'est pas de moi, mais on a déjà pas mal seriné notre camarade matelot qui en est l'auteur.

En fait, la vidéo sert de rappel sympathique malgré tout de ce qui s'est passé durant cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 16:36

Salut ! tout d'abord bravo pour les textes, j'ai pris le temps cet aprem de tout lire ( examens oblige ! )

Pour l'event ça a l'air très sympa, mais il est sous simplement infaisable pour le pavillon noir, je crois que tu surestime vraiment les boss : ils tombent extrêmement rapidement, les paliers vont être atteints très vite et on aura sera pas arrivés en bas de la tour que Jaina sera déjà morte ... !

Tout cela dépend bien sur du nombre de participants SA, et nous devrions être plutôt une trentaine de PN Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 16:49

Hmm... voilà une remarque tout à fait pertinente. J'ai songé à chronométrer le down de Jaïna, mais cela n'a pas encore pu être mené à bien.

Nous pensons qu'au mieux le raid PvE pourrait être composé de 2-3 tanks, à peu près autant de soigneurs et également 2-3 dps seulement, afin de ralentir la chute de Jaïna. Sachant que le raid JcJ n'interviendrait absolument pas contre Jaïna (trop à faire avec les secours de PN).

Si tu penses que malgré tout ce sera trop simple de tuer Jaïna, ou trop rapide surtout, je reconsidèrerai le timing, quitte à carrément modifier l'objectif principal si aucune solution ne peut être trouvée.

J'ai déjà demandé à nos partenaires une idée assez précise sur le timing et suis en attente d'une réponse.

En tout cas, il vaut mieux s'interroger sur ce point pendant l'organisation, c'est certain. Merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 17:19

Je puis d'ores et déjà indiquer que nous avons un plan B, si d'aventure Jaïna s'avérait trop en mousse pour pouvoir tenir une durée suffisante pour rendre le challenge intéressant :

Il s'agirait de ne permettre aux membres de la SA de n'engager la fille Portvaillant qu'après un timing déterminé, mettons 30-40 minutes, durant lesquelles les effectifs de PN iraient croissants dans un schéma semblable à celui déjà indiqué, par tranche de 15-20 minutes avec moins de paliers de déséquilibre numérique possible.

Du coup, si tuer Jaïna n'est à ce point qu'une formalité, cela permet de donner malgré tout toute leur chance aux pirates pour secourir à temps celle qui leur a accordé asile lorsqu'ils en avaient (RP parlant) besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 10 Juin - 18:02

noki, c'est noté Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitiot

avatar

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 05/09/2009

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Ven 11 Juin - 7:12

Rälkezad a écrit:
Je puis d'ores et déjà indiquer que nous avons un plan B

Ce n'est pas une assurance tout risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Ven 11 Juin - 7:47

Certes Grin !


D'ailleurs, voici le plan B finalisé, qui devient de facto notre plan A si vous l'agréez :

"Voilà : nous prendrons donc le plan B, mettons 35 minutes de tenue des quais face à des effectifs ennemis croissants. Environ 10 minutes pour tomber Jaïna si les quais sont tenus pendant le délai imparti.

Lorsque (si) Jaïna tombe, l'event est gagné par le Trident et ses alliés (SA, et autres éventuellement). Si les quais et les murs sont complêtement tenus par les pirates de Pavillon Noir à l'issue des premières 40 minutes, alors l'event sera considéré comme gagné par Pavillon Noir, qui aura sécurisé Théramore et repoussé l'attaque des ennemis venus des marais.

A défaut d'avoir sécurisé la Place, les attaquants auront le droit d'engager Jaïna, et le sort de l'event sera réglé par l'issue de la tentative. Si le raid meurt, PN triomphe. Si Jaïna tombe, PN perd.

Il faut savoir que les PN pensent être une trentaine. A nous de nous compter. il nous faudrait être entre 20 et 25 combattants minimum.

- Entre 25 et 30 au début sur les quais,
- à la fin, 20 sur les quais, plus un raid suffisant pour tomber Jaïna en 10 minutes au plus.

Sachant que les Arbitres auront pour mission de veiller au respect de l'équilibre des forces, compte tenu des déséquilibres admis selon le timing.

A savoir :

- le premier quart d'heure : sureffectif du Trident et de ses alliés de 20 % maximum par rapport au PN ;
- le deuxième quart d'heure : équilibre des forces ;
- le dernier quart d'heure : sureffectif des PN de 20 % maximum par rapport au Trident et à ses alliés présents sur les quais ;

Cela me paraît un marché honnête.

Maintenant, une question : qui voudrait filmer la rencontre ? Dans l'idéal, il y aurait deux caméramans, dans un premier temps pour filmer les combats du point de vue des deux Factions sur les quais, puis un pour être sur les quais et l'autre auprès de Jaïna, si elle est engagée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Lun 14 Juin - 9:53

Un 'tit texte RP pour nous mettre en condition et éclairer d'un angle nouveau les enjeux. Jeudi se rapproche...

A vue de nez, nos effectifs seront entre 20 et 30, guère plus (même s'il n'est pas vraiment besoin d'être plus pour éviter les lags et la confusion).





Sur le chemin de ronde, parlant bas, les soldats se montraient du doigt avec inquiétude les lueurs de feux piquetaient de rouge sombre les marais. Les fumées noires et huileuses des bivouacs s’élevaient en volutes qui assombrissaient le ciel étoilé.

Âprefange semblait grouiller depuis le début de la nuit d’ennemis de Théramore. Les bruits habituels des bêtes des mares ne se faisaient plus entendre, comme si l’heure était à la retenue et à l’attente.

La garnison de Théramore s’était inquiétée dès la fin de l’après-midi, lorsque la patrouille des marais n’était pas rentrée. Ce qui aurait pu passer pour un retard avait fini par alarmer le commandement. Les craintes avaient été mille fois confirmées à la tombée de la nuit, lorsqu’il devint évident que de nombreuses forces hostiles campaient tout autour de la Place forte. De temps à autre, des rugissements orcs troublaient le silence moite et les cœurs des Hommes se serraient d’angoisse.


***


Dans la Tour Maîtresse, Jaïna Portvaillant avait enfoui son visage dans ses mains et ses réflexions étaient perturbées par l’absence de réponse d’Orgrimmar. Pourquoi Thrall ne répondait-il pas ? Durant toutes ces années, la neutralité de Théramore avait été respectée et Thrall avait à chaque fois dévié les coups qui se préparaient contre la courageuse fille de Portvaillant.

Après tout, n’avait-elle pas défiée son propre père en gage de respect envers les peuples de la Horde ? Elle avait ainsi récupéré la garde du port fortifié et du fort, sauvant de nombreuses vies et préservant les apparences pour l’Alliance.

Elle n’aurait pas du recueillir ces irréguliers de l’Alliance, qui étaient sortis des marais un soir comme celui-ci, se prétendant traqués par des Ecorcheurs de la Horde. Sans consulter Jaïna, les soldats de la porte et leur capitaine les avaient fait entrer.

Jaïna ne les avait même pas sanctionnés. N’aurait-elle pas fait de même à leur place ? Qui eut pu deviner que les combattants recueillis étaient des pillards de Pavillon Noir ? Ce n’est que dans la place que les soldats avaient pu voir sous la boue les couleurs noires et blanches caractéristiques et le crâne maudit. Mais même alors, les soldats n’avaient pas eu le cœur à les livrer, car c’était le terme, aux sauvages et aux bêtes de la Horde, dont les cris et glapissements exprimaient une colère et un dépit qui glaçaient le sang.

Jaïna s’était depuis murée dans un silence obstiné, faisant le jeu –elle le comprenait désormais – des faucons qui se pavanaient avec de plus en plus d’assurance dans l’entourage même de Thrall.

Les temps étaient en train de changer. On disait Thrall las de la guerre et de sa position qui le rendait impuissant. Les actes de guerre qui allumaient de nouveau les feux de la reprise des hostilités entre l’Alliance et la Horde se multipliaient depuis que le Fléau semblait sur le point d’être mis à bas.

De nouveaux pions s’avançaient, pour lesquels elle ne représentait que des concessions passéistes qui n’avaient plus lieu d’être. Dans la guerre qui s’annonçait encore plus violente qu’auparavant, les modérés et les diplomates seraient les premiers à succomber, isolés et abandonnés de leur propre camp. Le commandement de l’Alliance n’enverrait pas le moindre renfort à Jaïna, prétextant une absence de moyens ou de temps.

Jaïna était lasse de la politique. Elle comprenait certes parfaitement que ce qui s’annonçait comme le massacre de Théramore donnerait exactement le coup de fouet que Varian attendait pour l’Alliance, qui reprendrait sans mal la forteresse quelques jours plus tard. Du côté de la Horde, prendre le fort quelques jours était exactement le signal dont on avait besoin pour redonner du cœur au ventre aux revanchards des Pitons du tonnerre et aux orcs des Tarides.

Mais tous ces hommes qui allaient mourir pour satisfaire le jeu des bellicistes étaient sous la responsabilité de Jaïna. Depuis le début, ces hommes lui faisaient confiance. Il y avait là des vétérans comme des jeunes, des familles entières de gens fidèles aux Portvaillant, qui espéraient encore que leur commandante les sauverait une fois de plus.

Seuls les officiers savaient désormais que les seuls renforts qui arriveraient peut-être les enfermeraient encore davantage dans une logique de guerre. Le chef des pirates que la garnison avait recueillis, resté plusieurs jours pour se remettre de ses sévères blessures, était parti en échangeant quelques mots avec le capitaine : « Le Pavillon Noir n’oublie jamais de payer ses dettes » avait-il dit à l’officier réticent qui ne cachait pas sa répugnance.

Cameron, que ses ennemis qualifiaient souvent de Fou de Guerre, insistait : « Peut-être serez-vous moins regardants quant à la nature des renforts si vous subissez une attaque de représailles d’envergure. Nous savons nous battre, nous. Ici, vous rouillez littéralement sur place et vous oubliez que dehors la Guerre Ouverte reprend ses droits.

_ Vous parlez comme un orc des Tarides, on dirait que cette perspective vous plaît. Mais croyez-le ou non, je m’en moque : Théramore est en paix avec ses voisins de la Horde. »

Cameron haussa les épaules.

_ « C’est ce que des gens comme Jaïna vous font croire. Théramore n’est plus en paix depuis que vous nous avez recueillis. Vous avez comme moi entendus les cris et les jappements ce soir-là. Ils vous ont maudit et vous ont promis mille morts…

Vous le regrettez n’est-ce pas ? Je peux le voir sur votre visage, comme vous regrettez de nous avoir ouvert votre porte. Je connais les gens de votre espèce, capitaine : vous nous auriez ouvert même si vous aviez su avant qui nous étions. Je suis un Nain et vous un Homme. Mais le sang qui coule dans nos veines fait que nous valons cent fois les bêtes qui nous chassaient dans les marais.

Et puis consolez-vous, ce n’était qu’une question de temps avant de sentir les griffes d’Orgrimmar. Les choses changent dans ce tas de merde poussiéreux qu’ils appellent leur Capitale. Vous ne tarderez pas à le constater. »

Puis un navire battant Pavillon Noir était venu le chercher, lui et ses hommes. Les marins sur le pont avaient un air bien plus farouche que celui des vétérans les plus endurcis de la garnison. Le capitaine était resté pensif sur le quai longtemps après le départ du navire. Il avait vu le visage de la nouvelle guerre qui se préparait. Implacable, cynique, sans plus de valeur qu’un serment de pirates. C’était cela, l’avenir de l’Alliance ? Dieux !, que Jaïna les protège encore longtemps, ses vétérans. Car il était vrai qu’ils rouillaient ici, de plus en plus oublieux de ce qui menaçait.


***


Thrall restait dans l’ombre, rejetant les lueurs du feu qui brûlait dans la salle du trône. Quelles pouvaient être les pensées de Jaïna à cette heure, comme il devenait évident qu’il ne répondrait pas à ses appels désespérés. Thrall gardait son dernier message entre ses doigts, bout de parchemin froissé et trituré… les mots… les mots blessaient son esprit, comme tous les appels des personnes qu’il n’avait pu aider à temps.

« Ne laissez pas l’aveuglement et la haine guider les actes de la Horde ! Aidez-nous ! Sauvez Théramore ! »

Thrall ne dormirait pas cette nuit non plus. Depuis combien de nuits errait-il entre les murs d’Orgrimmar ? Cette cité était devenue sa prison. Il étouffait.

Un crépitement dans le foyer de pierres le fit sursauter, une image rémanente l’assaillit : ce Démon était d’une puissance qui le renversait à moitié, qui l’écrasait, il ne pouvait plus respirer…, son frère était avec lui… Grom… sa rage était forte, il était si rapide, lui ne restait pas cloué au sol par la présence démoniaque et son émanation de puissance pure, le combat serait d’une…

« Seigneur Thrall ? » appelait un garde. « Un émissaire de Garrosh, venu directement du Norfendre vient d’entrer, que dois-je lui dire ? Doit-il attendre le lever du jour ? J’ai vu que vous n’étiez pas parti de la salle… »

Thrall se retourna vers le garde. Son visage marqué épouvanta le garde.

« Je lui dis d’attendre l’aube, Seigneur » le garde se retira précipitamment.

Un rugissement finissait, un dernier choc, que personne d’autre que Thrall ne pouvait entendre. Le message de Théramore glissa des doigts de Thrall.


Dernière édition par Rälkezad le Lun 14 Juin - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Lun 14 Juin - 10:50

Événement créé en calendrier de guilde Smile

Je ne serais malheureusement pas là jeudi soir, du moins pas avant 22-23h Sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Lun 14 Juin - 11:45

Hum, c'est noté ! Je consulte pour savoir si repousser l'event à 22h30 ne permettrait pas à certains de quitter un écran pour un autre (oui, l'actualité sportive m'était inconnue, pauvre de moi)... Je vous tiens vite au courant pour l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wolfnight

avatar

Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Lun 14 Juin - 21:07

Très bonne event en perspective! à jeudi cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Mer 16 Juin - 10:12

Ce petit rappel pour confirmer les données :

Ce jeudi 17 juin, 21h15/21h30, le temps pour tout le monde de grouper et de se mettre sur TS3. Un arbitre de chaque Faction, désigné. Les 2 arbitres sont encouragés à faire respecter les règles rappelées ci-dessous.

Durée de l'event prévue : entre 40 et 60 minutes (de jubilation continue, cela va sans dire).

Effectifs de notre côté : confimés à cette heure : 19 ; incertains : 6 ; retardataires prévisibles : environ 6.
Effectifs maximum prévisibles à cette heure : 25.

Effectifs annoncés côté Pavillon Noir : environ 30.

Les renforts de Pavillon Noir doivent impérativement arriver du front de mer, pour représenter l'arrivée des vaisseaux du large. Cet handicap me paraît (outre être RP) valoir le fait que nous aurons tous les quais à tenir, causant une certaine dispersion, en plus des mouches du coche (les soldat de Théramore que nous aurons agro).

- Je rappelle que le premier 1/4 d'heure, si nous sommes 25, Pavillon Noir devant être en infériorité numérique d'environ 20 %, seuls 20 à 22 combattants seraient autorisés par les arbitres à entrer en scène (sur un cadre de raid, la chose se prépare à l'avance) : environ 2 ou 3 tentatives si des whipes de PN surviennent ;

- le second quart d'heure, si nous sommes 25, nous aurions en face 25 combattants de Pavillon Noir qui relèveraient le challenge (prévoir le raid en conséquence, naturellement) ;

- les dernières 10 minutes avant la fin des 40 minutes réglementaires, Pavillon Noir pourra engager un léger surnombre, censé représenter l'énergie du dernier coup de collier, auquel cas, si nous sommes 25, Pavillon Noir pourrait engager, mettons 28 combattants.

Si je propose de calibrer les effectifs de la sorte, c'est parce que nous regroupons une confédération (très) inégalement équipée et rompue à l'art du combat comme le sont les pirates d'en face chaud . Mais aussi parce que nous sommes censés engager Jaïna, en suivant, qui mobilisera un raid moyen avec au moins 3 tanks (Jaïna a une technique de TP très aboutie qui conduit au wipe si les tanks assurent pas)...

Nous pensions proposer au départ un combat ininterrompu et ce jusqu'à la fin, engagement de Jaïna compris, mais cela semble compromis par le désengagement de certains de nos alliés (que je salue néanmoins love ). Ce que je pense compenser par la limitation de la taille du raid pour tomber Jaïna.


Voilà. Cela doit rester une baston sympathique de jeudi soir ; nous remercions par avance les volontaires de Pavillon Noir qui ont accepté de relever ce challenge dans des conditions très maîtrisées, malgré le match France-Mexique (qui sera décevant de toute manière vous verrez...) et tout et tout !


Enfin, si un ou deux vidéastes de Pavillon Noir se le sentent, ils n'ont qu'à s'identifier pour que le minimum d'égard leur soit accordé pendant la Bataille des Quais. Nous pensions mettre à la caméra un des notres, mais les effectifs une fois de plus ne nous le permettent guère.

A jeudi ! good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 17 Juin - 5:45

Qui sera désigné comme arbitre chez vous ? (que je puisse prendre contact ce soir et lui indiquer le TS3).

Vous aurez des vidéastes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 17 Juin - 9:45

Pour ma part je ne pourrais pas être présent du tout Sad match oblige, je suis pas chez moi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 17 Juin - 12:39

Arf, j'espérais une apparition RP vers la fin... tant pis... bye2

Sinon, y a-t-il suffisamment de volontaires de Pavillon Noir ou bien ? Dans le doute je maintiens. Au pire, considérez que seuls 25 pirates suffisent, vu les hécatombes que France-Mexique a causé également dans la Horde...

T'inquiète, Cameron, ce n'est que partie remise, on se recroisera très bientôt je l'espère ! good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron

avatar

Nombre de messages : 2762
Age : 29
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 17 Juin - 12:41

D'après le calendrier on devrait avoir les effectifs demandés, vois avec Achillë !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rälkezad



Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   Jeu 17 Juin - 13:44

Impecc' ! good Ce sera mon interlocuteur ce soir. Merci Cameron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JcJ-JdR] La Saga des Mers du Sud.
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Comics] VF des BD Bionicle : la saga des Bohrok N°7, 8 et 9
» [Comics] Journey's end partie 2 : La fin de la saga Mata Nui
» Sur les mers du Pacifique
» TOURNOI MERS 19, 20, 21 Septembre 2008 - ILE DE LA RÉUNION
» Starwars Saga VF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OdH :: Pavillon Noir - Alliance - Culte de la Rive Noire (Public) :: Ambassade du Crochet-
Sauter vers: